Derniers Flash
   
 


Mardi, 07 Septembre 2004 10:46     Envoyer
Institut national de formation judiciaire : tout beau, tout neuf

L'institut qui vient de recevoir de nouveaux locaux est un élément essentiel de notre appareil judiciaire qu'il contribuera à reformer.

Le président de la République Amadou Toumani Touré a inauguré hier à Bollé, les nouveaux locaux de l'Institut national de formation judiciaire Maître Demba Diallo. La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence du Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, du président de l'Assemblée nationale Ibrahim Boubacar Keïta, des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accréditées dans notre pays.

Créée en 1982 sous la dénomination de Centre de formation des magistrats, la structure deviendra quatre ans plus tard (1986), l'Institut national de formation judiciaire avec pour vocation la formation initiale et continue de l'ensemble des acteurs de la Justice.

L'Institut a connu par la suite un développement institutionnel important en devenant un établissement public à caractère scientifique et en diversifiant ses missions dont l'une est la diffusion du droit et de la recherche appliquée. Par un décret pris en Conseil des ministres, le 13 août dernier, il est baptisé du nom de Me Demba Diallo, en hommage à cet avocat émérite qui a indéniablement marqué la vie judiciaire de notre pays et en a porté l'écho au delà de nos frontières.

Les nouveaux locaux comprennent un bâtiment administratif à deux niveaux, un bâtiment pédagogique à trois niveaux, un logement pour le directeur et un autre pour le gardien.

Le bloc administratif est constitué de plusieurs bureaux et une salle de réunion. Le bloc pédagogique comprend 10 salles de cours, des salles de documentation et d'informatique, une salle des professeurs et une salle d'audience et de projection.

Le directeur général de l'institut, Oumarou Bocar a remercié le chef de l'État pour tous les actes qui sont en train d'être posés en faveur de la justice. L'Institut national de formation judiciaire est la 1ère phase d'un ambitieux programme en cours de réalisation pour la justice, a-t-il indiqué, avant de souhaiter la mise en route des autres chantiers.

"En ces temps de diversification accrue des sources du droit, dans un environnement juridique et judiciaire en constante mutation, cet outil qui répond aux exigences pédagogiques et aux besoins de formation du personnel judiciaire, contribuera à la réforme de notre système judiciaire et à l'amélioration du service public de la justice", a estimé le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Me Fanta Sylla. Le ministre a souligné que cette réalisation est le résultat des sacrifices de nos concitoyens, de l'engagement du gouvernement à moderniser notre justice, et aussi de l'appui de la coopération française.

En effet, dans le cadre de sa participation à la mise en œuvre du Programme décennal de développement de la justice (PRODEJ), la France a contribué à hauteur de 156 millions Fcfa à la construction des bâtiments de l'institut. Elle a, en outre appuyé l'institut en équipements et en matière de formation et s'est par ailleurs engagée à aider le département de la Justice pour l'implantation de centres d'accès au droit sur tout le territoire national.

Cette intervention du ministre a été suivie de la coupure du ruban symbolique et de la découverte du panneau d'inscription.

Après une visite guidée des locaux, le chef de l'État a signé le livre d'or de l'institut dans lequel il a écrit en substance que l'INFJ permet à notre pays de renouer avec sa tradition de terre de science et de culture. "Pourvu de tous les atouts d'un centre d'excellence en matière de formation du personnel judiciaire, je ne doute nullement de son impact positif sur la qualité de la distribution de la justice dans notre pays", a écrit le chef de l'État.

S'adressant à la presse, Amadou Toumani Touré a souligné que ce n'est que justice que de consacrer Me Demba Diallo. "Notre pays veut une justice saine. Pour y parvenir, il faut un accompagnement. Le premier élément de cet accompagnement est la formation", a dit le président Touré.

>
S. DOUMBIA
L'Essor
 

-

Your are currently browsing this site with Internet Explorer 6 (IE6).

Your current web browser must be updated to version 7 of Internet Explorer (IE7) to take advantage of all of template's capabilities.

Why should I upgrade to Internet Explorer 7? Microsoft has redesigned Internet Explorer from the ground up, with better security, new capabilities, and a whole new interface. Many changes resulted from the feedback of millions of users who tested prerelease versions of the new browser. The most compelling reason to upgrade is the improved security. The Internet of today is not the Internet of five years ago. There are dangers that simply didn't exist back in 2001, when Internet Explorer 6 was released to the world. Internet Explorer 7 makes surfing the web fundamentally safer by offering greater protection against viruses, spyware, and other online risks.

Get free downloads for Internet Explorer 7, including recommended updates as they become available. To download Internet Explorer 7 in the language of your choice, please visit the Internet Explorer 7 worldwide page.